Le bon chemin

Le bon chemin

Ce matin là, il y avait deux chemins devant moi. 

Il y avait le chemin ensoleillé que je connaissais bien pour l'avoir emprunté de nombreuses fois, avec ses promeneurs habituels. 

Il y avait aussi un autre chemin, celui des marais, plus difficile, froid, embrumé, et que je connaissais pas. 

J'avais à faire un choix !

J'ai finalement choisi le moins fréquenté et cela a fait toute la différence.

Ce matin là, j'ai trouvé des restes d'été, des larmes d'automne et des brumes d'hiver : le passé, le présent et le futur pendant un instant réunis. 

J'ai parlé avec des pêcheurs, j'ai senti la présence d'un autre, disparu,  grand habitué des lieux, et cela a fait toute la différence !


L'avis de Claudine Blanchard : Ta série "le bon chemin" - tu as pris le bon chemin, ce matin-là ! Un bel univers... Une grande sensibilité, j'aime beaucoup.
Stéphane Vilcoq : Une jolie série avec une forte ambiance. La brume et la teinte verdâtre des clichés soulignent le côté mystérieux du lieu, la saison humide et pluvieuse, la solitude et la mélancolie. Le pêcheur sur sa barque au milieu de l'étang est magnifique et résume la série.